Droit au travail en France du citoyen européen ou suisse en France

Le citoyen de l’Espace économique européen (EEE) ou suisse peut librement travailler en France. Il existe une exception pour le travailleur croate, qui est soumis à un certain nombre de formalités obligatoires.
Les ressortissants de chaque pays de l’UE sont libres de circuler au sein de l’Union.
La règle est la même pour tous : on peut rester trois mois dans un pays ; au-delà, il faut avoir trouvé un travail rémunéré ou disposer de « ressources suffisantes » pour ne pas peser sur les systèmes d’assistance nationaux.

Le citoyen de l’Espace économique européen (EEE) ou suisse peut librement travailler en France. Il existe une exception pour le travailleur croate, qui est soumis à un certain nombre de formalités obligatoires.
Les ressortissants de chaque pays de l’UE sont libres de circuler au sein de l’Union.
La règle est la même pour tous : on peut rester trois mois dans un pays ; au-delà, il faut avoir trouvé un travail rémunéré ou disposer de « ressources suffisantes » pour ne pas peser sur les systèmes d’assistance nationaux.