Droit au travail en France des étrangers hors Union Européenne

Pour travailler en tant que salarié en France, l’étranger doit avoir été autorisé par l’administration française. Ce n’est qu’en cas d’accord sur la demande d’autorisation de travail qu’il peut recevoir un visa de long séjour valant titre de séjour ou une carte de séjour ou une autorisation provisoire de travail. Toutefois, dans un certain nombre de cas, l’étranger n’est pas soumis à cette autorisation. La demande d’autorisation de travail est à la charge du futur employeur.

Voir la réglementation de recrutement d’un travailleur étranger non-européen sur le site Service Public
Voir les modalités de recrutement d’un travailleur étranger non-européen sur le site Sevice public

Pour travailler en tant que salarié en France, l’étranger doit avoir été autorisé par l’administration française. Ce n’est qu’en cas d’accord sur la demande d’autorisation de travail qu’il peut recevoir un visa de long séjour valant titre de séjour ou une carte de séjour ou une autorisation provisoire de travail. Toutefois, dans un certain nombre de cas, l’étranger n’est pas soumis à cette autorisation. La demande d’autorisation de travail est à la charge du futur employeur.

Voir la réglementation de recrutement d’un travailleur étranger non-européen sur le site Service Public
Voir les modalités de recrutement d’un travailleur étranger non-européen sur le site Sevice public